logiciel-en-evolution

Logiciel en évolution

Le triathlon est un sport que j’apprends à apprivoiser en étant à l’écoute des satisfactions qu’il me procure. Et en ce moment, je m’éclate en natation. La recherche du geste optimal me

Screenshot_2016-07-24-14-16-43

Rêve et lucidité

Ça fait tellement de temps que j’y songe, qu’aujourd’hui, je peux le formaliser et l’assumer. Je veux participer au championnat du monde d’half Ironman. Je sais bien que le niveau de ma

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une histoire d’homme

C’est l’histoire d’un délire entre un aventurier de la vie qui souhaite tester ses capacités sur semi-marathon et d’un autre gars qui fait tout pour progresser. Aussi, le rv est pris dans

si tu savais

Si tu savais…

Si tu savais le vide que tu as laissé en partant… Si tu savais que je pense à toi quand je suis heureuse et quand je suis triste, quand je ris et quand

coeur arbre

Je t’aime.

Non, je ne suis pas bipolaire, ni sous les effets de l’alcool ou de la drogue. Je suis juste hyper émue. Grâce à toi. Oui toi qui me lis, m’écoutes, me réconfortes.

triathlon-circles-wall-art-sticker-34

Reprise et montée en charge !

LundiMardiMercrediJeudivendrediSamediDimancheTotal S14Natation dominante endurance 2300m +AbdosVélo dominante Jambe 45’ + PPGRunning 1h15 + AbdosReposVélo dominante vélocité 1h + AbdosVélo dominante endurance 1h30Repos5h40 S-13Running dominante côtes 1h25Natation dominante vitesses 2050m + Abdos + vélo dominante

« Toc toc toc ! » « Qui est là ? » « Je ne sais pas… »

tdah

Oui. Il ne sait pas. Il ne fait pas la différence entre le Marvel sous Quasym et le Marvel sans Quasym.

Le Quasym, c’est un peu le sauveur de notre famille, 8h par jour le week-end, et le sauveur de sa scolarité, 8h par jour à l’école. Le Quasym, c’est soit celui qui révèle notre p’tit gars, soit celui qui le transforme…

Le TDAH/TOP, c’est un peu le destructeur de notre famille. On le subit tous les matins et tous les soirs de la semaine. Le TDAH/TOP, c’est celui qui rend notre petit gars agité/opposant/déstructuré…

Logiciel en évolution

logiciel-en-evolution

Le triathlon est un sport que j’apprends à apprivoiser en étant à l’écoute des satisfactions qu’il me procure. Et en ce moment, je m’éclate en natation. La recherche du geste optimal me passionne et aller chercher chaque seconde par longueur me pousse en avant.

JE SUIS TRIATHLETE (Avec des grandes photos inside!)

Ça y est, je peux le dire. Enfin. Je suis triathlète.

Rêve et lucidité

Screenshot_2016-07-24-14-16-43

Ça fait tellement de temps que j’y songe, qu’aujourd’hui, je peux le formaliser et l’assumer. Je veux participer au championnat du monde d’half Ironman. Je sais bien que le niveau de ma catégorie est relevé mais je veux m’accrocher.

Il y a 10 ans…

coucher de soleil

Il y a 10 ans, nous passions un été froid et pluvieux dans le Verdon. Sur les conseils de mes parents, nous avions migré dans le Var. Nous bullions à la piscine, regardions les vagues méditerranéennes, mangions au restaurant, dormions profondément, bercés par le doux bruit de l’autoroute et de la voie ferrée.

Il y a 10 ans, j’ai perdu mon insouciance.

Une histoire d’homme

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est l’histoire d’un délire entre un aventurier de la vie qui souhaite tester ses capacités sur semi-marathon et d’un autre gars qui fait tout pour progresser. Aussi, le rv est pris dans 6 semaines sur la piste du stade Persching. L’enjeu est simple : un resto au gagnant et 1 place de concert pour Ben Harper si l’écart est supérieur à 3 minutes.

Je, tu, ils

FB_IMG_1458647955734

J’écris comme ça vient, de façon confuse. Que dire ? Que faire ? Que penser ?

Ils sèment de nouveau la terreur. Ces derniers mois, le mot « prétexte » prend tout son sens. D’après mon wiktionnaire, c’est une cause simulée, supposée ; une raison apparente dont on se sert pour cacher le véritable motif d’un dessein, d’une action.

Si tu savais…

si tu savais

Si tu savais le vide que tu as laissé en partant…

Si tu savais que je pense à toi quand je suis heureuse et quand je suis triste, quand je ris et quand je pleure.

Je t’aime.

coeur arbre

Non, je ne suis pas bipolaire, ni sous les effets de l’alcool ou de la drogue. Je suis juste hyper émue. Grâce à toi. Oui toi qui me lis, m’écoutes, me réconfortes.

Je te hais…

tdah

Ne m’en veux pas. Je te hais parce que je te jalouse et que ma fatigue ne m’invite pas à prendre du recul alors je te hais. Point. Mais un jour, ça changera. Ou pas.