Marathon day 2011 – part 1

depart_marathon_paris

Je ne crois pas avoir vécu de moments aussi intenses dans ma vie à part ceux que la vie nous offre ou nous prend.

En tout cas, en ce 10 avril 2011, l’émotion était là, bien réelle (et croyez-moi, les hormones, ça n’aide pas !!!) et elle est toujours aussi présente quand je revis ce moment avec ceux avec qui je l’ai partagé.

Bon, comme vous vous en doutez, je parle du marathon de Paris. Ce marathon, j’y étais et à la fin de cette journée mouvementée, moi aussi j’étais épuisée. Bon Ok, je n’ai pas couru 42kms mais je les ai vécus à fond, sans en perdre 1cm. Parole de desperate !

Préparation, vous avez dit préparation ?

Tout commence en septembre. Une phrase, lancée en l’air par mon Running Man : « Tiens, si je faisais le marathon de Paris cette année ? » Mais bien sûr chéri, lance-toi ! On en reparle plus tard hein ?!

Puis quelques semaines plus tard, lors d’une soirée entre pote, il commence à en parler au Boss qui en l’espace de 5 min décide qu’il sera son lièvre.  Là, moi, sportive de haut niveau, je me dis que ce genre de personne ne doit pas être très normale pour décider comme ça, d’un claquement d’orteil de courir 42km dans 6 mois…

Bon, leur décision étant prise, je me rapproche de ma collègue desperate. Si nos hommes font le marathon, bah nous aussi on doit le faire ! Mais comme Louboutin ne donne pas encore dans la chaussure de course, on restera sur le bord de la route !

En grandes organisatrices que nous sommes, nous décidons d’organiser le supporting. Croyez-moi, ce n’est pas une mince affaire. Les tâches sont nombreuses mais délicates aussi car c’est la motivation de nos hommes qui est en jeu.

Le supporting, ce n’est pas seulement applaudir les runners sur le bord de la route, c’est surtout un soutien psychologique qui se doit d’être motivant et d’aider nos runners à tenir le coup. Alors on se lance : T-shirts pour les coureurs et les supporters, préparation du parcours, organisation sur place pour repérer nos champions et leur lancer des encouragements dignes de ce nom.

En tout cas, ils le valent bien et rien que pour ça, on va donner le meilleur de nous-mêmes.

2 Responses to Marathon day 2011 – part 1

  1. Amélie dit :

    Que de souvenirs de ce jour!!!

    Rien que la manière dont on était motivée pour préparer les t-shirts, trouver les slogans, repérer le parcours… Tout ça c’était déjà une aventure qui nous a rapprochées.

    Et tous les sentiments par lesquels on est passée ce jour là: joie, inquiétude, fierté… J’ai mis du temps à m’en remettre émotionnellement!!!

    Le sport, tout comme le supporting procure des émotions uniques (parole de desperate!).

  2. Céline dit :

    Tu as tout dit… Je n’ai rien à rajouter!!!
    Et c’est sûre qu’on peut dire que le marathon de Paris a scellé une amitié que j’espère longue, longue mais longue!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>