Le trail du loup : un week end au Top

visuel-du-loup

Vendredi soir, nous rejoignons nos compères : Newbie et sa Desperate Runner’s Wife au camping le Val Fleuri. L’ambiance est déjà au beau fixe : vannes et bières. Tout y est !!

La chaîne météo nous prévoit des averses par intermittence pour le lendemain mais je reste persuadé qu’il va faire beau. J’ai confiance, le temps ne viendra pas gâcher la course.

Le lendemain, nous allons retirer nos dossards vers 13h comme ça, nous serons de retour au camp suffisamment tôt pour pouvoir se reposer un peu. J’avoue que les 3 heures de route de la veille et une semaine de folie pour préparer ce jour m’ont vidé. Je prends donc un peu de temps pour moi : C’est le calme avant la tempête…

Chaussures lassées et casquettes vissées sur les têtes, nous sommes sur la ligne de départ. Les derniers encouragements de nos DRW nous mettent dans de bonnes dispositions et nous sommes prêts à rugir !!

La musique « Thriller » de Mickael Jackson retentit et un feu d’artifice sonne notre départ. Ca y est on est enfin lâché ! 1500 loups attaquent les chemins du Loir et Cher en trombe.

Les premiers kilomètres sont très roulants et je passe les premiers obstacles (ballots de paille) avec facilité avant de m’enfoncer dans la forêt. La première côte calme mes ardeurs et je reprends mon rythme de base. En aparté, je viens de tuer ma chaussure droite. Le gel sort de la semelle et fait de la mousse. Trop bizarre !! Bon, je ne préfère pas y penser…

Le peloton s’étire et des petits groupes se forment. L’ambiance est relax et tout le monde est là pour passer un bon moment. C’est Cool !!

Mon souffle est de plus en plus court et je repense aux dernières semaines sans entraînement. Ça cogite. « J’aurai dû plus me bouger, j’aurai dû, j’aurai dû, j’aurai dû …  » Il est trop tard pour y penser. J’y suis et j’en profite.

Je fais le point sur mon temps toutes les 30 minutes et ma progression est irrégulière. Je remets du boost.

KM 12 : C’est le premier check-point avec les DRW. Il faut envoyer du bois !! J’accélère !! Et ouais, j’me la raconte un peu !!  Elles sont au taquet, enthousiastes et pleines d’entrain. Ça fait chaud au cœur.

KM 15 : J’arrive à la rivière et je la franchis à toute berzingue. My name is « Rambo ». Attention, je passe.

KM 16 : Les DRW me redonnent un brin d’énergie pour finir.

Ma montre affiche 2h. Il y a moyen d’être dans les temps de mon objectif de 2h15 !!! Je me secoue en me parlant : allez, allez !!!

Je vois la ligne d’arrivée. 2h13. Yes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Newbie est là et a tapé un super chrono : 1h54. Chapeau mec !!

Merci aux organisateurs et aux bénévoles qui nous ont fait passer de super moments avec un barbecue géant très convivial et un magnifique feu d’artifice.

2 Responses to Le trail du loup : un week end au Top

  1. Je suis fière de vous! Enfin surtout de Running Man parce que pour Newbie, j’en étais sûre!! ;-))
    Bon Ok, bravo à tous les et continuez de nous faire rêver…
    En attendant, prochain RDV: l’étape du tout Albertville – La Toussuire où on va soutenir le Boss!!

  2. sylvain dit :

    Pour une fois, je serai dans la team des supporters!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>