Comment fait-on pour retrouver de la motivation ?

ciel jaune

 

Si vous m’avez suivi sur tweeter ou FB, vous savez que je me suis fait une foulure à la cheville gauche il y a environ un mois pendant mes vacances. Je ne reviens pas sur les circonstances de « l’accident » mais ça m’apprendra à faire attention quand je me mesure à un garçon de 11 ans dans une piscine !!

Presque deux semaines d’arrêt et un strapping m’ont complètement remis sur pied. Puis, j’ai repris l’entraînement avec une certaine appréhension avec 45’ par ci, des séries 30s/30s par là. J’ai préféré reprendre tranquille pour être sûr d’être d’attaque. Mais vu mon manque de volume, le doute s’est installé.

Les questions s’accumulent. C’est une distance que je n’ai jamais réalisée et je ne suis pas dans un état d’esprit de winner. Comment vais-je faire?

Il me faut une picouse de motivation directe !! Heureusement, je peux compter sur ma desperate and co pour me rebooster à fond.

Le truc qui m’aide à reprendre confiance en moi est de visualiser ma course. Et bien sûr, la visualiser positivement !!

Ce qui me donne envie, ce sont les moments que nous allons partager ensemble. D’autre part, j’ai besoin de me prouver que j’en suis capable. Encore 2 jours et je serai fixé…

Merci à tous pour votre soutien !!

2 Responses to Comment fait-on pour retrouver de la motivation ?

  1. Eponyme dit :

    Blessure ou pas blessure, on ne se sent jamais prêt quand on se lance dans un défi comme ça, c’est normal. Tu as eu raison de reprendre doucement, c’est la meilleure façon de faire pour éviter les blessures et arriver à la course dans de bonnes conditions, alors, ai un peu confiance en toi, penses aux séances où tu as galéré, celle où tu étais bien, penses à ta progression.
    Pendant la course, appuies toi sans vergogne sur tes soutiens et sur toutes les ondes positives que tu vas recevoir, de ta famille/amis mais aussi des inconnus sur le bords de la route ou des autres coureurs. Découpes ta course en petit tronçon (ravito par ravito par exemple), c’est plus facilement « appréhendable » que « allé, plus que 40 bornes ! ».
    Tout ça pour dire que quelque soit le niveau du coureur et la course préparée, à quelques jours du départ, le doute gagne toujours l’esprit du futur finisher. ;)

  2. sylvain dit :

    Franchement, j’ai fait comme t’as dit mais ça n’a pas suffit!!
    Je donne vite des news!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>