Le diététicien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le runner et la diététique… C’est un peu comme les femmes et l’épilation:  c’est vital ! (Ca marche aussi avec les enfants et les colères, les profs et le stylo rouge, tic et tac, la desperate et son runnign man… !).

Un soir, alors que Running Man et moi regardions le reportage diffusé sur France 5 concernant l’UTMB. On voyait tous ces cinglés runners avec leurs gels, leurs bidons et leur mal de bide. Cela nous a amené à nous questionner (oui, nous sommes aussi une famille de philosophes !) sur l’alimentation. Et je me suis dit que vu le contenu de notre assiette (burgers maison/frites avec la tonne de ketchup/mayo qui va avec), cela était un comble ! Bref, l’idée m’est venue de réaliser le profil du diététicien.

Avant tout, runner, ne te vexe pas, ne te méprends pas, ne me tourne pas le dos : comme tu le sais si bien, j’informe mais jamais rarement, je me moque ! Si aujourd’hui tu es d’humeur susceptible, je te conseille alors de t’égarer sur d’autres articles du blog qui sauront te distraire tout autant sans pour autant te froisser.

Par contre, si tu as suffisamment de recul sur toi-même, alors aventure-toi dans une lecture un peu (beaucoup ?) ironique/moqueuse/réaliste sur ton possible rapport à l’alimentation…

Je m’en explique. L’autre jour, dans mon article, je parlais de desperate schizophrène. Mais, en écrivant celui sur le runner diététicien, je me rends compte qu’il y a pire !

Le runner diététicien est un savant de la nutrition. Il a un bac running option nutriments. Il connait le rôle de chacun d’entre eux dans notre organisme et la quantité exacte au mg près que l’on doit ingérer quotidiennement en fonction de notre activité ou de notre objectif. Il n’a pas besoin de regarder les informations nutritionnelles des produits qu’il achète, il les connait par cœur. Par ailleurs, il connait les différentes sortes de lipides et sait lesquels sont bénéfiques et lesquels sont nocifs. En cas de doute, n’hésitez pas à demander à votre pharmacien runner diététicien !

Le runner diététicien est un Jack Bauer de la nutrition. Livré avec un compteur de calorie intégré (Rappelons que Jack a un GPS intégré et est capable de vous indiquer le nord en toute circonstance…), il traque le sucre et le gras avec un acharnement et une détermination sans pareils. D’ailleurs, laissez le runner diététicien mener l’interrogatoire d’un organisateur de complot politico-terroriste  et il avouera rapidement qu’il a mangé un M jaune/Q rouge/kebab la semaine précédente. Le seul problème étant que l’on reste au point mort quand à la localisation de la bombe… Reviens Jack, reviens !!!!!!!!!

Par ailleurs, le diététicien mène une campagne difficile afin de convaincre ses compatriotes, runners ou pas, d’adhérer au « manger sain ». Et ça marche ! Prenez Running Man… Maintenant, il ne sort jamais sans son eau en poudre et sa barre énergétique. Les seules choses auxquelles il ne touche pas pour le moment sont les gels (il n’est pas convaincu par leur goût) … mais tout peut arriver. A force de lire sur les blogs et forums des articles et posts sur ce sujet, il est convaincu ! Attention, je ne mets pas en doute pas les qualités nutritionnelles de ces produits, entendons-nous bien !

Ensuite, et ça, c’est le comble, nous sommes en France, pays de la gastronomie, du saucisson et de la baguette, du fromage et de la tartiflette. A chaque région, sa spécialité culinaire et son lot de calories/gras/sucres. Or, je ne vois pour le moment pas sur le marché une barre raclette ou un gel bourguignon ou encore un foie gras en poudre ! Attention, si vous êtes chef de projet dans le marketing, il y a un marché à prendre !!

D’ailleurs, quand on y pense, avec tous ces aliments en barre, ces gels énergétiques et ces boissons en poudre, on peut dire que le runner diététicien est un précurseur, un avant-gardiste de la gastronomie. Finalement, on lui doit le développement et la promotion de la cuisine moléculaire !

Enfin, il faudra tout de même faire attention aux interactions entre runners et veiller à ce que le diététicien ne croise pas le 1er de la classe et la grande gueule sous peine d’une interminable discussion afin de déterminer qui a raison !

Il faudra cependant qu’il veille à ce que :

–          le fétichiste diversifie son alimentation,

–          le prudent fasse un choix même si c’est éprouvant,

–          l’éternel insatisfait prenne ses gels au bon moment !

Pour conclure, surveiller son alimentation, prendre soin de son corps et de sa santé est parfaitement louable. Mais n’oublions pas aussi, souvent de temps en temps, le plaisir que peut nous procurer un bon petit plat de nos régions même s’il affole notre compteur interne ! En gros, il ne faut tomber dans les extrêmes: ils sont mauvais pour nous.

Dans un sens comme dans l’autre, restons dans le juste équilibre !

 

15 Responses to Le diététicien

  1. Will dit :

    Héhéhéé très bon article !
    Je reconnais bien là quelques discours de peloton entre tout ces « runners diététiciens » moi ça m’amuse de les entendre ;-)
    100% d’accord avec ta conclusion !
    @+
    Will

  2. Celine dit :

    Merci!
    Ca fait plaisir!
    Au plaisir!!

  3. Eponyme dit :

    Et vive les tartiflettes, la charcuterie et le vin !
    Non mais… :)

  4. Rohnny dit :

    En voilà encore un bon article, vraiment agréable a lire et intéressant. Déjà un bon weekend ;-)

  5. Clem dit :

    Sympa cet article, mais ce que je préfère c’est le gâteau en photo, l’a l’air trop bon ! 3 chocolats ?

  6. Céline dit :

    Non! Poire chocolat avec un croquant amandes et un coulant chocolat entre les 2 couches d’entremets et un « glaçage » chocolat. J’ai mis 3h à le faire!!! C’était pour nos anniv’!!

  7. Maxence dit :

    Salut Sylvain,

    Merci pour ton article très sympa à lire. :) Comme tu l’as parfaitement précisé, mieux vaut ne pas être dans les extrêmes. :)

    Ne pas oublier de se faire plaisir de temps en temps tout en ayant une alimentation équilibré le reste du temps. :)

  8. j’adore! très bon article!

  9. Lolotrail dit :

    Encore la semaine dernière, quel plaisir de se gaver sur un ravito de course où on a le choix entre saucisson, fromage, chocolat, fruits secs, oranges, pommes, … Je suis reparti à chaque fois les mains pleines de provisions! Finalement, si on propose du sauc’ et du comté aux ravitos, c’est que ça ne doit pas être trop mauvais, non?
    Seul hic, ils pourraient faire un effort sur la boisson : eau ou coca… j’ai pas trouvé le savagnin !

  10. Sylvain dit :

    Merci, je passe le mot à la desperate!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>