Le runner et le sexe

en-bref-le-sidaction-2012-pour0

Runner,

Tu te souviens de cet article intitulé « La desperate se met à nu » ? Ce jour-là, tu t’es demandé où j’allais t’emmener. Tu as peut-être même eu peur de ce que tu pourrais y découvrir et pourtant, cet article était plus axé sur l’émotionnel que le physique.

Aujourd’hui, je ne te fais pas de fausses promesses, ce ne sera pas un article chaud cacao mais je vais te fournir de l’utile, des petits conseils que tu pourras mettre en pratique dans ton quotidien. Tu pourras de ce fait améliorer non seulement ta forme physique mais aussi ton relationnel avec ton ou ta partenaire. Elle n’est pas belle la vie ?

Si je te dis : A la Saintélyon, mets ton capuchon. (Spécial big up à Will et Eponyme qui vont souffrir courir cette nuit durant des heures… Allez les gars !!) Bref, tu ne vois pas où je veux en venir ?

Laisse-moi te guider : aujourd’hui, c’est le sidaction. Alors, sors couvert et surtout n’oublie aucune couche…

D’ailleurs, à propos de couche… je me suis interrogée sur le lien entre le sexe et le running. Je suis bien consciente d’entrer sur un terrain glissant (sans mauvais jeu de mots, aucun…) et qu’en la matière, il y a les sprinteurs et les marathoniens voire même les ultras. Alors pour ne froisser personne, sache que peu importe ta distance et ton allure, tu peux parfaitement intégrer le sexe à ta préparation et puis autant allier l’utile à l’agréable !

Par ailleurs, en matière de préparation running, tous les experts sont unanimes et proposent des plans d’entraînement fondés sur la VMA, l’endurance, la PPG, …  sur piste, sur route ou sur chemin. Mais aucun d’entre eux n’intègre le sexe. Pourtant, on s’inspire de notre vie quotidienne pour prendre tout ce qui est bon pour nous : laisser la voiture au garage pour aller chercher les croissants, prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur, emmener les enfants à l’école à pied, faire sa PPG au lit avec sa/son partenaire…

Je ne vois que des avantages à la dernière option et je m’adresse à tous les runners:

–          Votre partenaire apprécie doublement votre présence.

–          Elle apprécie aussi d’être impliquée dans votre préparation et fera son possible pour qu’elle soit efficace.

–          Votre partenaire sera bien plus enthousiaste pour vous suivre sur vos courses même par un temps apocalyptique.

–          Il est tout à fait possible d’y inclure vos séances de fractionné. 3X10’ me parait raisonnable.

–          C’est bon pour le moral des troupes (même excellent !).

–          On peut y inclure tout un programme de PPG qui fera travailler les cuisses, les abdos, les bras, les fessiers… De plus, le gainage est tout à fait possible et efficace dans ce contexte.

–          Vous pourrez tester votre endurance. N’allez pas jusqu’à faire un test VMA, je ne garantis la crédibilité du résultat !!

Mais surtout, comme lors de vos sorties running sur piste/route/chemin, n’oubliez pas qu’un équipement de bonne qualité vous protège du danger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>