On m’avait prévenu que le semi de Saint Witz était dur!!

2013-03-23 14.17.13

Je suis sur la ligne départ et le starter retentit. Le peloton s’élance et je prends le bon rythme. De plus, le coin est très sympathique et les gens sont très chaleureux.

J’arrive au kilomètre 3 et c’est le début de la fin. Une côte immense se dresse devant moi!! Elle fait environ 1km. Mon rythme baisse et je perds toute ma confiance. Je constate d’ailleurs qu’elle tenait qu’à un fil!

Je pioche et je repioche! C’est la mission et je ne suis qu’au 4ème. L’après midi va être longue, surtout que c’est une boucle de 10 kilomètres qu’il va falloir se retaper! Cette pensée m’obsède mais je continue d’avancer.

Les jambes tiennent la route et je n’ai pas le souffle court mais je n’arrive pas à accélérer. Des pensées négatives m’obsèdent : Le souvenir de mon abandon, la déception de mes proches…

Mon juge de paix sera le 9 kilomètres, c’est là que ma Desperate m’attend. Soit je m’effondre soit je continue. Et grâce à elle je continue sans hésiter. Un bon coup de pied aux fesses et ça repart!!

Cependant, je n’arrive pas à me détendre ni même à rentrer en communication avec moi-même. Il y a les jambes d’un coté et l’esprit de l’autre. Je n’arrive pas à faire corps.

Mais, je n’abandonne pas. La côte se dresse à nouveau devant moi et je pense à toutes les courses que j’ai déjà réalisées. Je ne lâcherai pas.

Le temps s’est rafraîchit et nous sommes peu de coureurs. Les supporters sont toujours là. Je les salue tous car je n’oublie pas que eux aussi ont besoin d’énergie. Je ne gagnerai pas de coupe aujourd’hui mais mon coeur sera plein de sourires et de générosité. Merci!!

Je trouve 2 collègues également en difficultés et instinctivement nous nous rapprochons et nous nous motivons!!

Je rejoins à nouveau ma Desperate et elle m’emboîte le pas. Ces derniers kilomètres furent un véritable plaisir. J’espère que nous continueront à en partager d’autres.

Je termine en 2h32 avec la tête dans les chaussettes. Comment puis-je envisager le marathon dans un mois alors que j’ai tant ramé sur ce semi?

Heureusement, je relativise les choses et je me dis que chaque course est différente. Ca reste une course préparatoire et j’ai déjà bien récupéré.

En tout cas, il faut souligner un super organisation, des bénévoles ultra chaleureux et des supporters top niveau! L’an prochain, c’ets sûr, je prends ma revanche!

Pour l’heure, je ne pense qu’à Anvers!!

16 Responses to On m’avait prévenu que le semi de Saint Witz était dur!!

  1. Marc dit :

    Bravo et ne t’inquiètes pas le marathon de Paris n’a pas une montée aussi dure que a St Witz,et tu n’as rien lâché donc tu iras au bout de ton marathon.

  2. Sylvain dit :

    Merci!
    Le Marathon de Paris n’est pas prévu cette année. Je serai au marathon d’Anvers. Besoin de changement!!! D’après mes infos, à part au début où il y a un tunnel de 1 à 2km difficile à négocier, le parcours a l’air plat.
    On verra mais je compte bien tout donner!!

  3. tu as lutté avec ton mental, tu as douté et tu as finalement gagné en franchissant la ligne d’arrivée :)
    zen pour Anvers comme tu le dis chaque course est différente
    et puis avec une desperate à tes cotés pas d’autre choix que de tout donné ;)

  4. Bravo tu t’es accroché et tu as tenu bon jusqu’au bout !

  5. Running Sucks dit :

    Ralala, comme quoi, le mental est vraiment essentiel dans la course à pied ! Bravo pour avoir tenu bon, parce qu’avoir des doutes dès le 3ème km ne doit pas être facile à gérer.

  6. Rohnny dit :

    Bravo Sylvain, tu as été jusqu’au bout et c’est là le principal, tu n’as pas abandonné, ne t’inquiète pas pour le marathon ce sera une autre course et l’entrainement paye toujours. Bonne continuation.

  7. Eponyme dit :

    Bravo !

    Tu as serré les dents, c’est bien ! Il fallait aller au bout et tu l’as fait, parfois, on est simplement « pas dedans », quand c’est jour de course, c’est dur à vivre.

  8. claire dit :

    Quel courage ! Nous n’avons pas pu être là cette année, mais nous étions avec toi par la pensée – Continue et tu vas y arriver – Bon courage car Anvers est pour bientôt -

  9. Will dit :

    Parfois, c’est pas le jour, c’est pas ça… faut faire avec, faut s’adapter !! Chose que tu as réussi à faire, même si c’était compliqué. Je te dis bravo l’amigo ;-)
    Bravo également à ta Desperate qui est toujours là pour te soutenir, ça c’est cool :-)
    A+
    Will

    • Sylvain dit :

      C’est clair que ça n’était pas le jour. Dommages
      Par contre, je ne vais pas manquer le 21 avril. C’est sur!!
      merci pour ton soutien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>