Fille à papa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En cette veille de noël, cette photo a beaucoup de valeur pour moi. C’est la dernière rencontre entre mon fils et mon père, mon ascendance et ma descendance, entre le passé et le futur…

Avant de rentrer de suite dans le vif du sujet, je t’avertis.

Si tu es un runner à la recherche de contenu sportif, d’objectifs, de dépassement de soi passe ton chemin : cet article n’est pas pour toi. Si tu es un runner sentimental, reste et lis-moi. Si tu m’es fidèle, tu me connais. Un peu. Et tu sais que je me livre. Parfois. Tu as un exemple ici ou .

Tu sais aussi que j’ai beaucoup de beaux projets, d’espoirs et qu’au final, je ne m’y tiens pas. Paroles, paroles, paroles… La vie, les événements font que les choses n’évoluent pas comme je le pense, comme je le veux, comme je l’espère. Avoir deux enfants à la maison n’est pas de tout repos et laisse place à beaucoup beaucoup d’imprévus…Tu rajoutes mes troubles du sommeil et tu obtiens le combo parfait.

C’est donc au passé et au conditionnel que je vais t’écrire aujourd’hui.

Si tu me suis sur Twitter, tu sais qu’il y a 6 semaines, j’ai entamé une longue descente dans un gouffre obscur, froid, profond. Des images de mon père me sont revenues en tête. Obsédantes. Terrifiantes. Entêtantes. Elles sont de ces moments que je ne pourrai jamais oublier : son dernier regard, sa main dans la mienne qui se refroidit aussi vite que la vie quitte son corps, l’immense peine de ma mère.

Une fois au fond du trou, je me suis surtout aperçu que cet endroit n’était pas pour moi, ne me correspondait pas. J’ai décidé de me faire aider. Mes deuils me bloquent et m’empêchent d’avancer sereinement. Ce sont des parasites de mon bonheur. D’après les différentes étapes du deuil (choc, déni, colère, acceptation, reconstruction), je vois que je reste bloquée entre le déni et la colère.

Mon aide m’a dit que pour avancer, je devais dire au revoir à la petite fille que j’étais et dire bonjour à la femme que je suis. C’est là que j’ai compris. Devenir femme signifie que je ne serai plus la petite fille à papa. En comprenant ce que cela implique, les larmes ont doucement coulé. Oui. C’est vrai. Je suis restée sa fille. Je ne me suis pas émancipée de cette relation père/fille. Elle m’empêche d’avancer. Mais évoluer signifie dire au revoir à mon père, accepter son absence et le fait que la vie continue sans lui. Choix douloureux, déchirant, éprouvant mais qui au final sera libérateur. Et ça ne veut pas dire que je vais l’oublier. Finalement, c’est le laisser partir.

Je vais donc essayer. Je travaillerai là-dessus et parviendrai à accepter sa mort et le fait que plus jamais je ne le verrai, ne le toucherai, n’entendrai sa voix, ne discuterai avec lui, ne le serrerai dans mes bras, ne partagerai les petits bonheurs de la vie…

Pour ça je devrai me mettre en marche. Il y aura des conséquences sur ma vie familiale et amoureuse mais mes mecs l’accepteront et me soutiendront. J’en suis sûre.

– Déjà, je prendrai soin de moi et m’assumerai telle que je suis : moins de jean/basket, plus de jupette, 1 cours d’aquagym et 2 sorties running par semaine.

– Ensuite, je prendrai du temps pour moi : sortir de temps en temps seule ou avec des amis mais sans mari, ni enfants. Je dois me « défusionner » de la cellule familiale et amoureuse pour me reconstruire individuellement. Mais je ne les quitte pas. Oh non ! Je ne le supporterai pas. Sans eux, je ne suis presque rien. Et quel plaisir de les retrouver !

-Puis, je rentrerai dans ma bulle. J’éliminerai tout ce qui est toxique dans ma vie. Ça implique de ne plus voir ou moins voir certaines personnes qui me font du mal, de ne plus me confronter à des situations stressantes et angoissantes. Je me protègerai. Je ne culpabiliserai pas. Je suis sûre que ça me fera un bien fou !

Enfin, je me fixerai des objectifs raisonnables. Je cours comme une patate. Je n’ai pas d’endurance et 20kg de trop à porter. Alors je ne viserai pas la lune mais 5km le 21 mars prochain pour la Serpentine à Chantilly.

J’ai déjà démarré « la prépa ». Je suis le programme de l’appli « Learn to run » conseillée par une super twittos anonyme ! Pour le moment, je fais des fractions de 3’ puis je vais rapidement passer à 5’ et augmenter progressivement. J’ai déjà fait 3 séances et je suis assez contente de moi. Je réussis à faire environ 3,7km en 33min en alternant marche et course. Il reste encore 1/3 de chemin pour atteindre l’objectif !

Je n’ai encore pas tenu ma promesse dans cet article… Je ne sais pas faire. Pas de conditionnel, que du futur et des certitudes. Encore. Toujours. Mais je t’assure que, cette fois-ci, je vais tout faire pour réussir.

Et si je t’ai plombé le moral, excuse-moi… En cette veille de Noël, j’ai l’âme vagabonde. Mais ne t’inquiète pas, j’ai tout prévu. Va faire un tour chez le serial runner et trouve ton bonheur dans la bonne humeur et le second degré (je précise…) !

Sur ce, je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année. Amuse-toi, profite, aime.

P.S : Un énorme merci à mon Running Man, l’amour de ma vie, qui met toute son énergie à m’aider à remonter la pente et ce sans faille depuis de si nombreuses années. Si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui.

P.P.S: Un grand merci à mes foufilles. Vous êtes les meilleures, toujours là pour moi…

P.P.P.S : Merci à mes amis twittos. Vous m’apportez beaucoup et m’êtes d’un grand soutien. Vous vous reconnaîtrez, j’en suis sûre.

16 Responses to Fille à papa

  1. Emaboveari dit :

    Magnifique article, émouvant, et tellement juste ce que tu écris sur l’au revoir à cette petite fille que tu étais. Je ne sais pas quoi rajouter, tu as tout dit et tellement bien dit. Je te souhaite plein de courage et d’énergie pour trouver la femme en toi, la source en toi, celle qui rendra ta vie individuelle si importante et si précieuse. Quelqu’un -une « aide », aussi- m’a dit un jour qu’il fallait que je sois ma propre maman. Que je me dédouble et que je m’occupe de moi comme une mère s’occupe de son enfant. Je te le souhaite ma belle.

    • Celine dit :

      Merci Isa. Tes mots me touchent. Je te souhaite vraiment le meilleur. Je sais que tous les jours ne te sont pas faciles mais je sais que tu es suffisamment forte pour trouver en toi les ressources qui te permettront d’atteindre le bonheur.

  2. Kathy dit :

    Ton article est très émouvant , j’espère  » qu’écrire noir sur blanc  » tes résolutions t’a fait le plus grand bien . Je te souhaite beaucoup de courage pour cette construction de toi.
    Passe de joyeuses fêtes ,
    Kathy

  3. seblecert dit :

    Quel beau témoignage personnel !
    Je ne suis pas spécialiste en « aide » mais à mon avis tu es sur la bonne voie. Le futur est bien mieux que le conditionnel, pas d’hypothèses ou de conditions…
    Bon courage à toi et à ta petite famille « comics ».
    Nous vous souhaitons à tous un excellent noël et de très bonnes fêtes de fin d’année.
    Grosses bises à vous quatre et à ta maman de notre part.

    • Celine dit :

      Merci Seb. 31 ans… l’âge de la maturité? Ce que je ne me sentais pas de faire à 23 ou 26 ans, maintenant j’ai l’impression d’en avoir la force.
      Je passerai le message à ma maman ce soir.
      Je vous souhaite un très beau noël avec plein de joie, d’amour et de bonheur.

  4. Sylou dit :

    Run, Run mon Amour!
    Je serai toujours là pour toi!
    A 2 on est plus fort!

  5. Rohnny dit :

    Un grand témoignage ou parfois je me retrouve. Courage et je te (vous) souhaite déjà une SUPERBE année 2015.

  6. cloumette dit :

    C’est superbe ma C, tes foufilles seront toujours là pour toi !!
    Et bien sûr que moi aussi j’ai versé ma larme!
    Gros bisous

    • Celine dit :

      Ah ma cloumette… Sans vous que serai-je? Comme je vous aime mes foufilles!
      Et tu sais que nous serons toujours là pour toi ma biche. Toujours.
      Plein de bises.

  7. Petitespompes dit :

    Voila mon premier coment sur ton blog et je choisis cette article. Car il m a particulierement plu, je te souhaite beaucoup de force et d amour pour grandir. Ce n est pas evident. Et si tu peux trouver de la force dans le run, je suis ravie.

  8. Cédric V dit :

    Très touchant et donc touché….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>