J’ai franchi la ligne.

20150614_121654

J’écris mon 1er CR de course. Mes doigts se promènent sur les touches du clavier pour immortaliser mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs. Les lettres deviennent des mots et les lignes qui se forment laissent apparaître celles que j’ai franchies telles des poupées russes qui se révèlent les unes après les autres.

J’ai difficilement franchi la ligne du burn out. Après 3 semaines de repos et de remise en question, j’ai chaussé les baskets que j’avais lâchement abandonnées après moults essais stériles. J’ai téléchargé l’appli « Learn To Run » et commencé la 1ère séance le 14 décembre dernier en alternant marche et course. Me voici lancée.

image run rd

J’ai rapidement franchi la ligne de l’inscription. L’idée de courir un 5km faisait son chemin. Je m’inscris donc aux foulées d’Auteuil du 31 mai (qui sera annulée quelques jours plus tard) et dans un instant de confusion mentale, je valide les 10 km de l’équipe du 14 juin.

J’ai fébrilement franchi la ligne du départ. Je suis arrivée dans le sas, me suis faufilée parmi la foule. J’ai patienté, écouté les paroles bienveillantes et rassurantes de Syl, avancé, levé les bras, sauté, crié olé, ouais ouais, yeah yeah, oh oh oh oh oh, avancé, regardé un ballon rouge passer de mains en mains, attendu, avancé encore, puis enfin, je l’ai passée. J’ai pensé à ce 14 décembre dernier : je suis là pour affronter ces 10km, distance qui m’est inconnue. Je pense à ces 6 dernières semaines sans entraînement et je souffle un bon coup : Let’s go.

sas rd

J’ai logiquement franchi la ligne qui séparait la Desperate de la runneuse. Je suis descendue du trottoir. Mes pieds foulaient l’asphalte. Les applaudissements résonnaient mais j’y étais étrangère. Je ne les envoyais pas, je les recevais et m’en nourrissais pour avancer. Steph Desperate m’attendait à Bastille puis à Nation. Quel boost ! En parallèle, Syl me complimentait sur ma parfaite gestion de course (Ce sont ses mots, hein !) ajoutant qu’il était fier de moi et que j’allais y arriver. Ils ne se rendaient pas compte à quel point ils m’aidaient à avancer. J’ai pensé à mes Marvels et puisé en eux la force de faire les derniers kilos. Les faux-plats se sont enchaînés. Je ne savais pas trop où j’en étais. Ma montre me perdait en affichant des allures radicalement différentes. Je la détestais de me malmener ainsi.

J’ai péniblement franchi la ligne d’arrivée. J’ai eu l’impression de monter pendant presque 9 km pour descendre sur près d’1 km : le kilomètre de la délivrance. Dans le dur depuis le 4ème km, je n’avais qu’une envie : en finir. Je ferai ce dernier kilo en 6’50. Syl, sentant mon accélération, essayait de me raisonner en me disant que le moment de tout donner n’était pas encore venu. J’ai ensuite aperçu Mika, puis David, Chloé et Steph. Ils étaient tous là. J’ai alors réalisé que j’avais couru 10km. Mes pensées se sont embrouillées, j’avais du mal à y croire et en même temps j’étais fière de moi. 100m avant l’arrivée, j’ai tout donné : ma rage, ma hargne, mon envie. J’ai passé l’arche après 1h17 de balade intense dont je ne garde finalement quasiment aucun souvenir.

Cette 1ère médaille, durement gagnée ce 14 juin après avoir repris le run un 14 décembre, je l’ai donnée à mon père, qui a courageusement franchi sa dernière ligne d’arrivée un 14 mars. Elle est pour lui, sorte d’hommage à sa force et à sa détermination. Il a perdu le combat mais mon admiration et ma fierté perdurent.

En ce 21 juin, je souhaite une très bonne fête à tous les papas. Vous êtes merveilleux.

30 Responses to J’ai franchi la ligne.

  1. Merci pour cette émotion, ces larmes et ce sentiment qu’un CR c’est aussi facile qu’un 10km! ^^ Maintenant c’est à mon tour de me livrer à l’exercice…
    Des bisous

    • Celine dit :

      Merci pour ce gentil com’. C’est ça, le CR est aussi facile que la course! Sauf que la course, tu n’as qu’un essai. Pour ta part, tu as très bien réussi l’exercice!

  2. Nixul dit :

    C’est pas très joli joli de tirer la langue aux photographes !! Superbe CR pour une superbe course. Bienvenue dans l’heureux monde des runners addict :-) bravo madame la dix bornardes !

  3. Lolotrail dit :

    Voilà, c’est fait, bravo! Le début d’une longue et belle histoire baskets aux pieds?

  4. Gwen dit :

    Tu es une warrior ma belle, mais ça nous on en doutait pas!!!!
    Encore félicitations! Moi je suis sûre qu’un jour on courra ensemble un marathon!!!!!!
    Tout pleins de bizoux!!!!

  5. Stephanie dit :

    Ce 14 juin était plus qu’une course, c’était de l’émotion a l’état pure et tu le décris parfaitement a la fin de ce CR! Tu es une battante et une gagnante, je te souhaite encore de belles aventures runnistiques!

  6. FireRasta dit :

    Félicitations. T’as fait un énorme chemin dont tu peux être fière. Continue comme ça, ne lâche rien, de plus grandes émotions encore sont a venir. Biz

  7. Rachel dit :

    Je suis très émue par ton CR, et surtout l’hommage que tu rends à ton père. Je te trouve courageuse d’avoir pris le départ. Je suis également débutante, et de lire des CR me motive à persister. J’espère avoir bientôt le courage de m’inscrire à une course officielle. Merci de ce partage et bonne continuation pour la suite.

    • Celine dit :

      Merci pour ce gentil com’! Et si je contribue à ta motivation, alors je suis une blogueuse heureuse!
      Oui, franchis le pas de l’inscription. Le truc n’est pas forcément de faire une perf (sauf si c’est ton moteur!) mais de se fixer un objectif, de s’imprégner de l’ambiance. Tiens moi au courant de ton avancée!

      • Rachel dit :

        Je ne cours pas encore pour la perf, mais également pour mon père,il nous a quitté l’année dernière et depuis quand je cours et que je manque de souffle et bien je pense à lui et ça me permet d’avancer. Merci encore et je te dirai le jour où je ferai ma 1ère course.

  8. Fred dit :

    beau cr , le plus dur est fait , reste à épingler le second :) … et au fait les supporteurs au bord de la route tu les as tous remerciés ? ;)

    • Celine dit :

      Le second sera épinglé en septembre!
      Les supporters étaient peu nombreux et j’ai eu une attention pour chacun d’eux ainsi que pour les musiciens présent tout au long du parcours: pouce levé, merci, sourire, applaudissements… Ils ont été géniaux!

  9. Newbye dit :

    J’attends patiemment que Sylou me challenge mais il faut que je me méfie de la desperate qui monte!
    Félicitations la C!!

  10. Rohnny dit :

    Juste un tous GRAND bravo à toi et surtout bonne continuation.

  11. Daddy The Beat dit :

    Pour avoir suivi attentivement toute ta détermination et ta joie de courir cette course, j’ai envie de te dire bravo. Tu peux vraiment être fière de toi. Tu l’as voulu ! T’étais pas hyper lucide apparemment mais n’oublie jamais que ce n’est pas facile ce que tu as fait. Bises.

    • Celine dit :

      Merci! Ce n’était effectivement pas facile. Je crains de retourner sur cette distance. Elle me fait toujours peur. Je suis en baisse de régime en ce moment mais je vais revenir. Prochain 10km prévu fin novembre. Je vais me préparer.

  12. Très belle abnégation face à l’effort, super détermination ! un vrai mental de champion de running ! car se faire plaisir c’est aussi un peu de douleur et d’effort!!
    A bientôt Running Emotion
    pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>