Odyssea : Enfin, un accomplissement

image

Depuis le temps que je m’investis dans le running, j’ai enfin rempli un objectif de ma bucket list sportive et je peux vous dire que ça fait un bien fou. J’ai pour une fois eu le sentiment de dominer la situation et d’avoir rempli mon contrat avec moi-même.

Ça fait maintenant quelques temps que j’ai le sub 50 en tête et régulièrement mes entrainements me confortaient dans mes capacités à le réaliser. Donc, je tente le coup sur l’Odyssea : parcours qui passe sur mon terrain de jeu habituel.

Une fois n’est pas coutume, j’arrive sur la ligne de départ complètement dans ma bulle, sans attention pour ce qui m’entoure. Concentré avec la B.O de Rocky dans les oreilles, le coup de feu retentit et je m’élance. Un peu de slalom et je me sens vite à l’aise. Je gère kilomètre par kilomètre comme ça je m’adapte en fonction du parcours.

Je réalise le 1er en 5’05 et le 2nd en 4’55. Puis, je sais que l’avenue de Gravelle est une portion difficile donc je ne m’affole pas quand je vois que je perds un peu de temps. J’accélère ensuite.

D’habitude, je ne suis pas trop attentif au déniv mais cette fois ci, je sais que tout va compter donc je ne laisse rien au hasard. A tel point que je me motive en me disant : plus que quelques mètres et tu seras sur la tourelle, ça descend et tu verras ta Desperate, kilomètre 7 !!!

Lorsque je la croise, je suis un peu euphorique et je commence même à croire au sub 50. Mais, je suis sanctionné direct. Je réalise le kilomètre 8 à 5’20 et c’est la douche froide. L’ombre d’un instant, mes espoirs s’envolent et je suis déjà en train de me chercher des excuses pour me persuader que c’est déjà quand même bien de battre son RP de 51’36.

Quelques mètres plus tard, je me ressaisis et la phrase de Jean Claude Dus me vient à l’esprit : Pense que t’as aucune chance, vas- y fonce! Aucun regret, je ne veux avoir aucun regret et je m’arrache.

Je coupe la ligne en 49’58 et c’est un pur moment d’émotion ! L’appel à mes parents, les retrouvailles avec ma Desperate, l’arrivée de Nixul et de sa famille, les retrouvailles avec les potes… Ces moments de bonheur sont uniques et me font me sentir vivant.

Je tiens particulièrement à remercier ma Desperate pour son soutien sans faille qui m’inspire en étant digne et courageuse en toutes circonstances. Je remercie également mes potes d’entrainement sans qui parfois je n’irai pas chercher cette dernière fraction qui fait la différence. Enfin, à mes petits marvels, faites ce que vous voulez de votre life mais kiffez et dépassez-vous c’est le plus important.

10 Responses to Odyssea : Enfin, un accomplissement

  1. Gwen dit :

    Ah ba je ne peux qu’aimer ce blog… Avec des citations de Jean Claude Duss: je valide totalement!
    Super RP, le principal étant de ne jamais rien lâcher!! Tu as géré la fougère!!!!!Félicitations!

    En route pour le marathon maintenant!!!!!!!!!
    Des bizoux

  2. Pimp dit :

    Encore bravo ! tu peux être fier de toi !!!

  3. FireRasta dit :

    Bien sûr le chrono est top, le RP est là, tu as bossé dur pour l’obtenir, t’as rien lâché….mais ce qui sublime cet article, ce qui le rend beau, c’est que tu te motives avec du Jean Claude Duss!!! Ça, c’est la classe ultime!!! :-)
    Plus sérieusement, félicitations. Je sais que tu l’attendais depuis un moment ce sub50!!! Bravo

  4. Rohnny dit :

    Bravo Sylvain, tu l’as fait au mental, franchement je te félicite et j’espère avoir la même satisfaction le 6 décembre… Bonne continuation.

  5. Dreylicious dit :

    Waw purée bravo !!!!
    Sacré RP !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>