Category Archives: Desperate Runner’s Wife

Il y a 10 ans…

coucher de soleil

Il y a 10 ans, nous passions un été froid et pluvieux dans le Verdon. Sur les conseils de mes parents, nous avions migré dans le Var. Nous bullions à la piscine, regardions les vagues méditerranéennes, mangions au restaurant, dormions profondément, bercés par le doux bruit de l’autoroute et de la voie ferrée.

Il y a 10 ans, j’ai perdu mon insouciance.

Si tu savais…

si tu savais

Si tu savais le vide que tu as laissé en partant…

Si tu savais que je pense à toi quand je suis heureuse et quand je suis triste, quand je ris et quand je pleure.

Je t’aime.

coeur arbre

Non, je ne suis pas bipolaire, ni sous les effets de l’alcool ou de la drogue. Je suis juste hyper émue. Grâce à toi. Oui toi qui me lis, m’écoutes, me réconfortes.

Je te hais…

tdah

Ne m’en veux pas. Je te hais parce que je te jalouse et que ma fatigue ne m’invite pas à prendre du recul alors je te hais. Point. Mais un jour, ça changera. Ou pas.

J’ai franchi la ligne.

20150614_121654

J’écris mon 1er CR de course. Mes doigts se promènent sur les touches du clavier pour immortaliser mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs. Les lettres deviennent des mots et les lignes qui se forment laissent apparaître celles que j’ai franchies telles des poupées russes qui se révèlent les unes après les autres.

Petit à petit…

bonheur

 

 

 

 

 

 

Il se passe plein de petites choses dans mon petit monde…

Dans mon petit monde de maîtresse, la dernière période arrive et la fin de l’année se profile. Je commence doucement à me projeter pour l’an prochain : nouvelle classe, nouveaux projets, nouveaux défis.

17 nuances de run…

image run

Ne me demande par pourquoi j’ai choisi ce titre, je ne sais pas, une mode, une tendance, un truc quoi. Certainement parce que je pratique le run SM: celui qui fait mal et plaisir en même temps, celui qui fait peur mais qui réconforte.

Fille à papa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En cette veille de noël, cette photo a beaucoup de valeur pour moi. C’est la dernière rencontre entre mon fils et mon père, mon ascendance et ma descendance, entre le passé et le futur…

Avant de rentrer de suite dans le vif du sujet, je t’avertis.

Anvers : 1 week end, 2 courses

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Anvers, Anvers, Anvers…

J’en suis encore toute tremblante ! Je ne sais pas par où commencer. Ce fut un véritable week end de partage. Cette fois-ci, je n’étais seule. Le Newbye et sa Desperate étaient là aussi.

Pour vous donner une idée, notre week-end marathon, c’était ça :

Le MDP 2011 – Flashback and e-motion

2012-05-29 22.49.21

Je ne crois pas avoir vécu de moments aussi intenses dans ma vie à part ceux que la vie nous offre ou nous prend.

En tout cas, en ce 10 avril 2011, l’émotion était là, bien réelle (et croyez-moi, les hormones dues au squatteur de mon bidon, ça n’aide pas !!!). Quelques années après, elle est toujours aussi présente surtout quand je revis ce moment avec ceux avec qui je l’ai partagé.

Bon, comme vous vous en doutez, je parle du marathon de Paris. Ce marathon, j’y étais et à la fin de cette journée mouvementée, moi aussi j’étais épuisée. Bon Ok, je n’ai pas couru 42kms mais je les ai vécus à fond, sans en perdre 1cm. Parole de desperate !