Category Archives: Entrainement

Profiter – triathlon L – ironbreizh – juillet 2017

Avec un peu de retard voici mon CR de l’ironbreizh.

Pour moi la pratique du triathlon c’est comme une boite de crocodiles Haribo. J’ai mes parfums préférés que je déguste avec envie et il y a ceux qui me plaisent moins mais que je mange quand même. Et il y en a bien un que je déteste, c’est la période d’affûtage précédant la course. C’est pour moi un moment de doute et de peur.

Voilà, je me suis entraîné pendant un nombre incalculable d’heures et là je lève le pied. Incertitudes, mauvaises sensations, manque d’énergie, c’est le noir. J’ai beau me rassurer en faisant un rétro planning d’avant course et un plan de course, mon estomac est noué.

Me voici sur la ligne de départ de l’Ironbreizh. L’eau est bonne et les premières brasses pour rejoindre la ligne de départ me rassurent. Le coup de feu retentit et je démarre enfin. En un instant, les doutes disparaissent et laissent place à l’action. Rapidement, je double quelque gars et j’essaie au maximum de profiter de l’aspiration. Objectif: réaliser une natation intelligente et ne pas me rajouter des mètres en plus. A la mi-course, je m’aperçois qu’il y a un paquet de mecs derrière. Ça fait plaisir et je maintiens l’allure sans forcer.

A la sortie de l’eau, on annonce 36 minutes, c’est jouissif car pour moi c’est la première fois que je me retrouve dans les premiers 50% des concurrents. Je reste concentré sur ma transition. Mes supporters sont au TOP. Un check avec M. Poney et des Bises à mes 2 Desperates du jour et je m’élance sur le parcours vélo prudemment.

Tout de suite, les crampes que je traine depuis lundi me tirent à nouveau. Il va falloir que je dose mon effort pour avoir une efficacité optimale. Une horde de vélos me dépasse. Je flippe dans les descentes, galère dans les montées mais je me donne à fond. Malgré, un passage à vide au niveau mental entre le 50 et le 70èmekilomètre car j’ai pris une saucé à ce moment-là, je clos les 93 bornes et 880m de D+ avec satisfaction.

Avec le soutien de ma team, j’aborde la suite avec détermination. J’ai ded fourmis dans les pieds sur mes 1ères  foulées mais je reste confiant. Ça va passer. Par contre, à ma grande surprise le parcours s’élève. Le power est là mais je commence à cogiter. Puis au kilomètre 2, une belle côte en sous-bois se dresse devant moi. Et là je change mes plans. L’objectif n’est plus le sub 2 heure mais devient : avoir l’allure idéale suivant le profil de la course. Ça monte, je marche, ça descend, je me laisse aller et sur le plat, j’accélère. Grâce à une bonne dose d’émotion à chaque fois que je passe devant mes supporters, je m’accroche. Les 270m de D+ sont durs mais je ne lâche pas. Un pas après l’autre, je donne le meilleur de moi. Les kilomètres passent et la délivrance approche. Je me mets à marcher dans la dernière côte mais de suite la Cé m’encourage à nouveau et nous partageons ensemble le dernier kilomètre. C’est un bonheur extra et j’en profite un max. Encore aujourd’hui j’ai des émotions quand j’y pense. Je n’ai qu’une envie: recommencer une prépa pour revivre ces émotions.

Merki à M. et Mme Poney pour leur accueil et ce week end génial en Breizh.

Petite dédicace à mes parents et la Team VinVin qui me soutiennent.

Je souligne également l’excellente organisation de l’Ironbreizh. Sympathique et efficace

PS : le Coca Breizh, c’est bon.

 

Natation : 35’ soit 1’48 au 100m

T1 : 2’50

Vélo : 3h26 soit 27,2 Km/h

T2 : 5’30

Course : 2h04 soit 6’18 au kilo

« Toc toc toc ! » « Qui est là ? » « Je ne sais pas… »

tdah

Oui. Il ne sait pas. Il ne fait pas la différence entre le Marvel sous Quasym et le Marvel sans Quasym.

Le Quasym, c’est un peu le sauveur de notre famille, 8h par jour le week-end, et le sauveur de sa scolarité, 8h par jour à l’école. Le Quasym, c’est soit celui qui révèle notre p’tit gars, soit celui qui le transforme…

Le TDAH/TOP, c’est un peu le destructeur de notre famille. On le subit tous les matins et tous les soirs de la semaine. Le TDAH/TOP, c’est celui qui rend notre petit gars agité/opposant/déstructuré…

JE SUIS TRIATHLETE (Avec des grandes photos inside!)

Ça y est, je peux le dire. Enfin. Je suis triathlète.

Je, tu, ils

FB_IMG_1458647955734

J’écris comme ça vient, de façon confuse. Que dire ? Que faire ? Que penser ?

Ils sèment de nouveau la terreur. Ces derniers mois, le mot « prétexte » prend tout son sens. D’après mon wiktionnaire, c’est une cause simulée, supposée ; une raison apparente dont on se sert pour cacher le véritable motif d’un dessein, d’une action.

Odyssea : Enfin, un accomplissement

image

Depuis le temps que je m’investis dans le running, j’ai enfin rempli un objectif de ma bucket list sportive et je peux vous dire que ça fait un bien fou. J’ai pour une fois eu le sentiment de dominer la situation et d’avoir rempli mon contrat avec moi-même.

Reprise et montée en charge !

triathlon-circles-wall-art-sticker-34

LundiMardiMercrediJeudivendrediSamediDimancheTotal
S14Natation dominante endurance 2300m +AbdosVélo dominante Jambe 45’ + PPGRunning 1h15 + AbdosReposVélo dominante vélocité 1h + AbdosVélo dominante endurance 1h30Repos5h40
S-13Running dominante côtes 1h25Natation dominante vitesses 2050m + Abdos + vélo dominante jambePPGRunning 2 x 10 (30s/30s) - 45’Vélo dominante vélocité 1hReposVélo dominante endurance 2h6h15
S-12Natation dominante vitesses 2050mRunning 8 x 400m - 1h10AbdosRunning dominante EF - 40’Vélo dominante vélocité 1hReposVélo dominante endurance 2h38 + Running 42’7h
S-11Running dominante EF 40’Natation dominante vitesses 1800mReposRunning 2 x 6 x 300m – 1h10ReposVélo dominante endurance 3hRepos5h50

Pendant les 4 semaines passées, j’ai veillé à reprendre mon volume habituel d’avant mes congés et à instituer une 2ème séance sur le vélo et non sur le vélo apt !!

S-14 avant Deauville

tri

Après quelques mois d’entrainements de Triathlon, j’ai le sentiment que je passe des étapes. La première est celle du plaisir !

Chaque discipline a sa technique et la recherche du geste idéal est passionnante. Il n’y a pas de monotonie ! Je nage, je cours, je roule, je Kiffe !!

Un semi face à moi-même

20140302_093554

Je n’ai pas fais de CR de mon Semi de Paris car j’avais besoin de comprendre…

Comprendre pourquoi j’ai explosé au 8ème kilomètre et pourquoi je n’ai pas réussi à faire ce qu’il fallait pour me surpasser.

Après réflexion, les raisons sont claires : j’ai manqué de motivation. Je n’avais pas l’œil du tigre comme dirait ma Desperate. Mais surtout mon allure de départ était trop élevée. J’étais parti sur la même base que mon 10km à Vincennes et je me suis logiquement brûlé les ailes.

Rythme de croisière

téléchargement

Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour intégrer une 2ème séance de natation à ma semaine d’entraînement. Pour être tout à fait transparent avec vous, ça fait maintenant 6 semaines.

La découverte de la natation

NATATION-300x198

Ça fait maintenant environ 2 mois que je vais une fois par semaine au dôme de Vincennes pour nager. Cette piscine est toute neuve. Elle est à 10’ en vélib de mon boulot. Pourquoi me priverai-je de cette superbe installation ?

Bassin de 25m, baie de relaxation avec rivière à remous et jets, c’est le top ! Je me demande même parfois si j’y vais pour la natation ou pour la détente…

J’adore l’eau, surtout que j’ai un grand frère qui a fait sport étude natation pendant des années alors j’ai beaucoup pratiqué pour lui ressembler mais je n’ai pas persévéré.