Desperate runner’s wife

Runners,

Je me présente brièvement: Cé, 32 ans, 2 enfants, 1 mari, 1 chat, je suis une desperate runner’s wife débordée dévouée. Femme de runner/triathlète ascendant comté/pâté, je supporte mon Running Man dans quasiment toutes ses courses.

Sur cette page, j’écris tout: mes déboires, mes aventures, mes tranches de vie du départ à l’arrivée avec ses joies, ses rires, ses larmes parfois…

Si tu savais

Si tu savais le vide que tu as laissé en partant…

Si tu savais que je pense à toi quand je suis heureuse et quand je suis triste, quand je ris et quand je pleure.

Si tu savais que je cours en écoutant ta musique pour raviver les images de toi grattant ta guitare, chantant, souriant, vivant.

Lire la suite

Je t’aime

Non, je ne suis pas bipolaire, ni sous les effets de l’alcool ou de la drogue. Je suis juste hyper émue. Grâce à toi. Oui toi qui me lis, m’écoutes, me réconfortes.

Lire la suite

Je te hais

Ne m’en veux pas. Je te hais parce que je te jalouse et que ma fatigue ne m’invite pas à prendre du recul alors je te hais. Point. Mais un jour, ça changera. Ou pas.

Lire la suite

 

J’ai franchi la ligne.

J’écris mon 1er CR de course. Mes doigts se promènent sur les touches du clavier pour immortaliser mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs. Les lettres deviennent des mots et les lignes qui se forment laissent apparaître celles que j’ai franchies telles des poupées russes qui se révèlent les unes après les autres.

Lire la suite.

Petit à petit

Il se passe plein de petites choses dans mon petit monde…

Dans mon petit monde de maîtresse, la dernière période arrive et la fin de l’année se profile. Je commence doucement à me projeter pour l’an prochain : nouvelle classe, nouveaux projets, nouveaux défis.

Lire la suite

17 nuances de run…

Ne me demande par pourquoi j’ai choisi ce titre, je ne sais pas, une mode, une tendance, un truc quoi. Certainement parce que je pratique le run SM: celui qui fait mal et plaisir en même temps, celui qui fait peur mais qui réconforte.

Lire la suite

Fille à papa

En cette veille de noël, cette photo a beaucoup de valeur pour moi. C’est la dernière rencontre entre mon fils et mon père, mon ascendance et ma descendance, entre le passé et le futur…

Avant de rentrer de suite dans le vif du sujet, je t’avertis.

Lire la suite

 

Anvers : 1 week end, 2 courses

Anvers, Anvers, Anvers…

J’en suis encore toute tremblante ! Je ne sais pas par où commencer. Ce fut un véritable week end de partage. Cette fois-ci, je n’étais seule. Le Newbye et sa Desperate étaient là aussi.

Pour vous donner une idée, notre week-end marathon, c’était ça :

Lire la suite

Les Liebsters awards

Lolotrail et Fire Rasta nous ont liebsterisés. Lolotrail ayant été le 1er, c’est à lui que nous répondrons.

Tu ne suis plus rien ? Nous t’expliquons :  L’objectif est de faire découvrir 11 blogs que l’on apprécie et qu’à leur tour, ils nous fassent découvrir 11 blog et ainsi de suite…

L’inventeur de cette chaîne doit êtreun fétichiste du nombre 11. Tant que ce n’est pas le nombre 23, ça va !

Lire la suite

Il faut se rendre à l’évidence

Donc : je me rends à l’évidence : je n’y arriverai pas !

Je devais courir la Compiégnoise le 6 octobre prochain. C’est une course qui me tenait vraiment à cœur : la date, la cause, mon histoire. Mais je ne serai pas au départ. Manque d’entraînement, entorse, dos bloqué, me voilà incapable de courir plus de 25 min. Il m’est donc impossible de courir 11km.

Lire la suite

Lost in translation – lot of emotion

Anvers m’a mis la tête à l’envers ! Je ne comprends rien au flamand… mais rien de rien alors quand la représentante des transports m’a donné le plan spécial marathon…

Bah je n’ai rien compris ! Je n’ai pas saisi que les « titres » étaient les noms des stations et je n’ai pas compris les indications pour se rendre sur le parcours. Mais bon, comme je ne suis qu’une demi-quiche, j’ai trouvé l’astuce et j’ai superposé le plan de la ville avec celui des transports avec celui donné par la dame du tram avec celui du marathon km par km que j’ai tiré sur 10 feuilles pour avoir un plan ultra-précis. Tu n’as pas suivi ?

Lire la suite

Desperate vs Desperate

Attention, le CR qui va suivre mêle la fiction à la réalité. Toute ressemblance avec des situations ayant déjà existé est fortuite… ou pas !

Comme tu es un fidèle lecteur de notre blog, tu te souviens qu’il y a 2 semaines, Running Man en bavait courait le semi de St Witz.

Et bien moi aussi, j’y étais ! Fidèle supportrice de mon idole, j’arborais mon joli t-shirt de Desperate et échauffais mes cordes vocales pendant que Monsieur s’échauffait… tout court ! Tu n’es donc pas sans ignorer que le parcours se composait de 2 boucles de 10 km et des brouettes, chose aisée pour une Desperate puisqu’il suffit de rester au même point de RDV.

Lire la suite

 

Mon père, ce héros

Runner,

Sur cet article, je te donne du sentiment, de la guimauve, de la pomme d’amour, du complexe d’Œdipe à profusion. J’ai comme le sentiment que ce billet me fera du bien… comme une sorte de thérapie.

Ecrire ce que je n’arrive pas à dire… Le clavier me démangeait depuis quelques temps. Il est temps pour moi de tourner la page du passé et d’ouvrir celle de l’avenir. Ca ne veut pas dire tirer un trait, oublier, renier mais juste avancer, profiter, vivre.

Lire la suite

Dimanche, c’était ma 1ère fois…

Et comme toutes les 1ères fois, elle était teintée d’appréhension mais surtout elle était mûrement réfléchie et préparée. Tu te demandes encore de quoi je te parle ? Mais de ma 1ère sortie running bien sûr ! Oui, oui, tu as bien lu, moi qui disait ici et que je DETESTAIS courir et bien j’ai couru. Pas vite, pas beaucoup et pas longtemps mais j’ai couru quand même !

Je sens l’intérêt et la curiosité poindre en toi alors je te raconte.

Lire la suite

Pourquoi l’année 2013 vaut la peine d’être vécue?

Je sais, vous vous posez tous la question. Elle hante votre vie, votre existence, vos pensées. Comme toujours, c’est avec beaucoup d’humilité que je vais vous aider et répondre à cette question, du moins de mon point de vue!

Alors, pourquoi l’année 2013 vaut-elle la peine d’être vécue?

Lire la suite

 

 

Quand la desperate pousse son « coup de gueule », ça donne ça !

Ne fuis pas ! Ne prends pas peur ! C’est Hulk, tu sais le personnage de Marvel ? Ce n’est pas la desperate que tu aperçois sur la photo ! Quoique… Ça pourrait le devenir… Je m’explique :

Tu te souviens, dans mon CR du semi de BB, je te disais que ce n’était que du bonheur, etc… ?

Lire la suite

La desperate en mode Schtroumphette – semi marathon de bb – 18/11/12

Le 18 novembre, c’était le semi-marathon de Boulogne-Billancourt. Le week end était froid et pluvieux. Il a commencé par le retrait du dossard qui a été toute une aventure grâce au détour géant qui nous a permis de faire une ballade touristique à l’intérieur du mythique quartier des affaires de la défense (qui ne me manquait pas du tout…) et grâce auquel nous avons économiser 6,5€…

Lire la suite

La desperate se met à nu…

Ami runner,

Stop! Ne laisse pas libre cours à ton imagination, je ne pourrais pas supporter d’être à l’origine d’une si immense déception! Je me mets à nu, oui, c’est vrai mais c’est mon esprit (certes un peu fouilli!) que je te dévoile.

Tu commences maintenant à me connaître mais si tu ne le sais pas encore, sache que dans la tête de la desperate, c’est un éternel bordel… Je te concocte un article tout droit sorti de mon esprit tordu. C’est un peu comme pour un feu d’artifice : les idées suivent toutes la même trajectoire mais il arrive un moment, où tout se disperse. Je me dis que par moments, je ne dois pas être toute seule là-dedans ! La desperate schizophrène ? Une idée à développer ! Après les profils de runners, je me lancerai bien dans les profils de desperate afin d’explorer tous ses travers ! Arf ! Voilà que je m’égare encore…

Lire la suite

Home Sweet Homme

Runner,

Si tu n’es pas sentimental, passe ton chemin. Je te donne de la Desperate dans tous ses états (d’âme) avec de l’édulcoré, de la guimauve et du chewing gum…

Si tu décides de poursuivre ta lecture, comme je sais que tu fais très attention à ta ligne, je te conseille d’avancer prudemment dans ce dédale sucré.

Lire la suite

Loup, y es-tu? La desperate a testé pour vous!

Ce week end, c’était THE week end: potes, trail, soleil, barbecue géant, feu d’artifice, soirée dansante, piscine, et surtout … pas d’enfants ! (Oui, je suis une mère indigne et oui j’assume !!)

Je te vois venir, tu meurs d’envie d’en savoir plus ! Allez, je suis de bonne humeur, je vais satisfaire ta curiosité et m’étendre longuement sur notre week end de rêve!

Lire la suite

Semi-marathon de Paris 2012 : Attention, la desperate runner’s wife entre en action!

Allez, hop, c’est parti pour la 1ère course de la saison. Cette saison 2012 s’annonce riche en événements et c’est avec sérieux que je prends mon rôle de desperate runner’s wife.

Lire la suite

Marathon day 2011 – part 4

Comment raconter la suite ? Par un malencontreux concours de circonstances, cette dernière étape aura été celle de l’angoisse, du stress, du bonheur, des larmes… bref, celle de l’Emotion.

Nous arrivons avenue Foch et remontons tranquillement le parcours pour arriver au 40ème km. Au passage, on voit des runners qui courent, d’autres qui marchent, certains qui trottinent, d’autres qui souffrent. Ils sourient, font la grimace, pleurent, s’arrêtent, reprennent leur route, abandonnent,…

Lire la suite

Marathon day 2011 – part 3

Petite précision, les conditions météo étaient exceptionnelles pour un mois d’avril avec une température supérieure à 25°…  Ce qui a fortement joué sur la condition physique de nos Running Men. En effet, il faisait 10° à 15° de plus qu’un mois d’avril normal et ça a tout changé, surtout pour Running Man…

Lire la suite

Marathon day 2011 – part 2

Après des semaines, et même des mois de préparation, nous voilà tous prêts pour le départ. Il est 6h30. Nous sommes tous dans le carrosse du Brother.

Arrivée vers 7h30. On se gare porte Dauphine. Tout le monde s’équipe. Nos running men enfilent leur beaux t-shirts personnalisés.

Lire la suite

 

Marathon day 2011 – part 1

Je ne crois pas avoir vécu de moments aussi intenses dans ma vie à part ceux que la vie nous offre ou nous prend.

En tout cas, en ce 10 avril 2011, l’émotion était là, bien réelle (et croyez-moi, les hormones, ça n’aide pas !!!) et elle est toujours aussi présente quand je revis ce moment avec ceux avec qui je l’ai partagé.

Lire la suite

 

Ma chère desperate runner’s wife

Longtemps, j’ai cru que le running était un sport de solitaire et que tous ces efforts n’avaient comme
finalité que de nourrir un ego sur-dimensionné.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’une desperate runner’s wife?

Une desperate runner’s wife a un rôle primordial (Et on arrête le mauvais esprit, hein !!). Elle ne sert pas qu’à se faire une manucure sur le bord de la route (non, non et encore non !).

Pour être une parfaite desperate runner’s wife, il faut plusieurs qualités et pas des moindres (si, si et encore si !)…

Lire la suite

3 Responses to Desperate runner’s wife

  1. Claire dit :

    Alors ! A quand un nouvel article ???

  2. Desperate RW dit :

    C’est en cours! Patience!!

  3. Claire dit :

    je patiente alors- Bon courage -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>