Tag Archives: desperate

J’ai franchi la ligne.

20150614_121654

J’écris mon 1er CR de course. Mes doigts se promènent sur les touches du clavier pour immortaliser mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs. Les lettres deviennent des mots et les lignes qui se forment laissent apparaître celles que j’ai franchies telles des poupées russes qui se révèlent les unes après les autres.

Fille à papa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En cette veille de noël, cette photo a beaucoup de valeur pour moi. C’est la dernière rencontre entre mon fils et mon père, mon ascendance et ma descendance, entre le passé et le futur…

Avant de rentrer de suite dans le vif du sujet, je t’avertis.

Anvers : 1 week end, 2 courses

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Anvers, Anvers, Anvers…

J’en suis encore toute tremblante ! Je ne sais pas par où commencer. Ce fut un véritable week end de partage. Cette fois-ci, je n’étais seule. Le Newbye et sa Desperate étaient là aussi.

Pour vous donner une idée, notre week-end marathon, c’était ça :

Le MDP 2011 – Flashback and e-motion

2012-05-29 22.49.21

Je ne crois pas avoir vécu de moments aussi intenses dans ma vie à part ceux que la vie nous offre ou nous prend.

En tout cas, en ce 10 avril 2011, l’émotion était là, bien réelle (et croyez-moi, les hormones dues au squatteur de mon bidon, ça n’aide pas !!!). Quelques années après, elle est toujours aussi présente surtout quand je revis ce moment avec ceux avec qui je l’ai partagé.

Bon, comme vous vous en doutez, je parle du marathon de Paris. Ce marathon, j’y étais et à la fin de cette journée mouvementée, moi aussi j’étais épuisée. Bon Ok, je n’ai pas couru 42kms mais je les ai vécus à fond, sans en perdre 1cm. Parole de desperate !

Le vrai runner

homer_running

[Edit du 06/02/14]

Il y a le vrai runner (comme Running Man) et le faux runner (comme moi).

Le faux runner est facile à détecter. Il n’y connaît rien ! Du coup, il se rapproche du vrai runner pour en apprendre un peu plus sur ce spécimen.

Peut-être que toi, cher lecteur, tu es un vrai runner et tu ne le sais pas encore. Alors, comme ma mission première est de faire le bien dans ce monde, laisse-moi te faire découvrir qui est le vrai runner.

Il faut se rendre à l’évidence !

Loup_2013_4

Donc : je me rends à l’évidence : je n’y arriverai pas !

Je devais courir la Compiégnoise le 6 octobre prochain. C’est une course qui me tenait vraiment à cœur : la date, la cause, mon histoire. Mais je ne serai pas au départ. Manque d’entraînement, entorse, dos bloqué, me voilà incapable de courir plus de 25 min. Il m’est donc impossible de courir 11km.

Les foulées de la rue en mode Desperate Runner Man

Départ

Aujourd’hui, c’est une course différente. Pas de chrono, rien à prouver, juste courir pour soutenir la femme du boss qui participe à son premier 10 kilomètres.

Certes, je suis loin d’être en forme car mon volume d’entraînement est d’environ 1 heure et demie sur ces 2 dernières semaines mais le moral est au beau fixe. Comme, le temps d’ailleurs. Ça aurait été un comble d’avoir le mauvais temps pour les foulées de la rue.

Les foulées de la rue by Amélie

Départ

Une petite idée germait dans ma tête depuis quelques temps, quand un matin de décembre, j’ai lancé à travers la maison « Je vais me mettre à courir, et si ça me plait, je tenterai bien les foulées de la rue »…

Lost in Translation – Lot of emotion

Anvers m’a mis la tête à l’envers ! Je ne comprends rien au flamand… mais rien de rien alors quand la représentante des transports m’a donné le plan spécial marathon…

Le semi de St Witz – part 1 : Desperate vs Desperate

semi st witz desperate

Attention, le CR qui va suivre mêle la fiction à la réalité. Toute ressemblance avec des situations ayant déjà existé est fortuite… ou pas !

Comme tu es un fidèle lecteur de notre blog, tu te souviens qu’il y a 2 semaines, Running Man en bavait courait le semi de St Witz.

Et bien moi aussi, j’y étais ! Fidèle supportrice de mon idole, j’arborais mon joli t-shirt de Desperate et échauffais mes cordes vocales pendant que Monsieur s’échauffait… tout court ! Tu n’es donc pas sans ignorer que le parcours se composait de 2 boucles de 10 km et des brouettes, chose aisée pour une Desperate puisqu’il suffit de rester au même point de RDV.

Ce semi a été riche en expériences et c’est là-dessus que je vais insister. Je vais à présent te narrer la 1ère boucle.