Tag Archives: paris

Tu sèmes, je semi…

IMG_20180304_144744

Tout a commencé avec Sylou qui se cherchait un partenaire de Semi parmi ses amis… Il a progressivement semé la graine et l’idée de courir un semi a progressivement germé dans mon esprit. Tout a continué après une énième brouille de famille en conséquence de laquelle j’avais une telle rage, une telle colère qu’il me fallait faire quelque chose de fou pour canaliser tout ça et évacuer. Bref, je me suis inscrite sur un coup de tête au Semi-marathon de Paris.

CR 5 AU 11 mars

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jeudi : reprise en douceur

J’ai privilégié la récupération en ce début de semaine et j’ai repris par une petite sortie de 35′. Je n’ai pas de courbature et aucune sensation de fatigue. A défaut d’une bonne performance sur le semi, je récupère rapidement. L’entraînement aura servi à ça!

D’autre part, en plus de me soutenir moralement, ma DRW va m’aider dans mon entraînement. Nous avons décidé de faire une séance d’abdo/gainage ensemble, 3 fois par semaine. Entre nous, seul je n’arrive pas à mis tenir !

Hé! Je vous vois déjà venir… C’est hyper sérieux ces séances!! Et surtout, c’est le Boss qui le dit… !

Samedi : ça le fait bien!

Aujourd’hui, j’ai la niaque! 15′ de footing et 40′ à allure marathon. Ça fait plaisir. Surtout que je ne pensais pas en faire autant.

Par ailleurs, cette sortie me fait penser qu’une séance supplémentaire par semaine serait peut être une bonne idée. Je vais tester la semaine prochaine et voir ce qu’en pense le Boss.

Dimanche : Forcément, séance plus light!

Je chope le Brother au passage et nous attaquons tranquillement notre sortie dominicale. Un long faux plat me coupe les jambes mais je m’accroche jusqu’au bout. Une autre leçon que j’ai retenue c’est que je ne me suis pas habitué à me faire mal à l’entraînement. Donc, j’aborde les séances à allure marathon avec le plus grand sérieux.

Bilan de la semaine :

Je pense avoir réalisé une bonne petite semaine de reprise. J’ai  bien récupéré et j’ai une grosse envie !!

D’autre part, je vais plus me concentrer sur ma respiration car mon Brother m’a fait remarqué que parfois je courais presque en apnée. C’est compliqué le running. On dirait un cours de physique!!

TIC,TAC,TIC,TAC, …  J-5 semaines

Le compte à rebours est déclenché jusqu’au MDP. Par conséquent, je suis ultra concentré. Entraînement,  alimentation et récupération sont maintenant mes seules priorités.

Vivement la suite !!

JourPerf 1 à 3DuréeDistance km
Jeudi2334.5
Samedi31h8.7
Dimanche2527.61
Totaux :2h2520.81

Semi-marathon de Paris 2012 : Dur, Dur !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment savoir si l’entrainement hivernal été efficace ?  En participant au Semi-marathon de Paris ! Je suis bien dans ma préparation et j’arrive sur ce semi avec plein d’envie.

Les chaussures sont lassées et les suiveurs sont affutés. Les DRW seront postées aux 8ème et 18ème km. L’échauffement débute et le Brother est dans l’ambiance. On va faire une super course !

Le départ est donné et les sas se vident doucement. Nouveauté de l’édition : attente d’une minute entre le départ de chaque sas. Certes, j’ai attendu 25 min avant de partir mais le flux de coureur était fluide sur tout le parcours.

Les 5 premiers km sont avalés avec plaisir. Puis les 5 suivants sont un peu plus durs… Heureusement, les DRW sont là pour nous donner un coup de boost avant la côte de l’avenue Daumesnil. Thank les filles !

Nous bouclons le premier 10km en 1h04 et le Brother en profite pour s’échapper. Il a des jambes donc je le laisse partir… et entre nous, impossible de le suivre ! Mais, j’avoue que ça me donne un petit coup au moral…

C’est pas grave, je vais m’en sortir ! Le Patriarche me rejoint au 12ème. 1h40 au 15ème km. Les cannes se durcissent mais je tiens. Je ne ferais pas l’erreur de marcher.

Pas contre, la montée rue de Reuilly est fatale. Les DRW sont au sommet et me redonnent un peu d’énergie pour finir. Ouf, c’était la dernière difficulté. Le Patriarche me suit de prêt et me fouette un peu. J’en ai besoin !

Je finis en 2h26 en grimaçant soit 10 minutes de mieux que l’année dernière mais quel coup de moins bien sur la fin !!! Il faut que je travaille les côtes et le mental C’est indispensable!

Enfin, nous nous retrouvons et nous nous félicitons de notre course. Je suis fier de mon frère qui boucle son premier Semi-marathon en 2h05. Je pense que c’est sa distance.

Dédicace spéciale aux DRW et au Patriarche !

Vivement le Marathon de Paris !!

 

 

Semi-marathon de Paris 2012: Attention, la desperate runner’s wife entre en action!

affiche

Allez, hop, c’est parti pour la 1ère course de la saison. Cette saison 2012 s’annonce riche en événements et c’est avec sérieux que je prends mon rôle de desperate runner’s wife.
8h30 : Ce matin, après un réveil en douceur  tonique, Grognon me retourne la maison en 20 secondes et réveille par la même occasion Dormeur (qui ne porte finalement pas si bien son nom… !).
Passée l’épreuve du petit déjeuner, Grognon et Dormeur se lient pour me faire craquer m’éviter de mourir d’ennui.


10H00 : Regonflée à bloc, je décide d’appeler le Brother pour savoir ce qu’il prévoit ce matin quand il me dit qu’il part direction Vincennes récupérer son dossard. Ni une, ni deux, je saute sur l’occasion : Tiens, si on faisait une surprise à Running Man. On va le chercher au boulot et on va tous ensemble chercher le dossard. C’est que le Brother a un scénic, bien pratique pour transporter toute notre tribu !

Oh je te vois venir cher lecteur… Tu te dis que l’occasion est trop belle et qu’une heure de voiture, c’est une heure de moins à jouer aux playmobiles, à la pâte à modeler, aux voitures, à lire 15 fois de suite la même histoire, à faire 14 fois le même puzzle, à courir, à ramasser les jouets, à nettoyer les bêtises, à changer les couches … Mais ne sois pas médisant… Toi aussi tu aurais fait la même chose !! Bref, une fois les 4 schtroumpfs confortablement installés, en route pour Vincennes!
12h00 : Running Man a été récupéré. Il est super content de nous voir. Nous arrivons au château. Une place nous tend presque les bras. Toute la tribu descend. Nous pénétrons dans le parc floral. Nous sommes presque à destination.

 


12h45 : Arrivés à l’espace événement, les estomacs des schtroumphs se réveillent. Après une pause déjeuner (des pâtes bien sûr… !), je me fais surveillante de récréation (alors que je suis ENFIN en vacances!!)  pendant que Running Man et son frère vont chercher leur dossard.

13h45 : Quelques instants plus tard, les voilà avec leur magnifique sac…

Bien, voyons voir les surprises que nous réservent les organisateurs pour cette 20ème édition :

On a tout d’abord le dossard, sponsorisé cette année par Powerade avec en nouveauté, la puce intégrée au dossard. Quelle révolution! Plus besoin de prier pour que les lacets ne se défassent pas, plus besoin de caser la puce comme on peut sur la chaussure. Bon par contre, interdiction formelle de déchirer le dossard!!

Puis, le traditionnel poncho en plastique lancé par 30 000 coureurs en délire au coup de feu de départ. Cette année, il est raccord avec le t-shirt de l’an dernier. Bon bah, faites que celui de l’an prochain ne soit pas raccord avec le t-shirt de cette année…

Viennent ensuite les produits promotionnels : crème visage, crème relaxante, compote (au parfum un peu particulier cette année : pomme rhubarbe, cranberry !) et une nouveauté: un bracelet qui te rappelle tes temps de passage aux différents points kilométriques. Pratique! Surtout que l’an dernier, Running Man s’en est fabriqué un qui a dû tenir 5km tout au plus!

Bref, tout y est ! Ah non, j’oubliais : cette année, le cadeau bonus est un bracelet éponge. Pour une fois, pas trop laid.

Mais surtout, il est assorti au fameux t-shirt qui lui s’enlaidit années après années ! En plus, je ne sais pas pourquoi Running Man a pris XL car là on peut carrément tous rentrer dedans en même temps ! Et oui, après une perte fulgurante de plus de 20kg l’an dernier, Running Man a encore du mal à comprendre que le XL c’est fini! En même temps, je ne connais pas beaucoup d’hommes qui connaissent leurs tailles de vêtements!

Pour ma part, j’ai ce qu’il faut : le plan du parcours.

Je vais pouvoir affiner ma préparation…  Je serai  priori au 8ème et au 17ème km. Les 2 points sont relativement proches (Quoi? Ca ne se voit pas sur le plan?!!) , faciles d’accès en métro (1 seul changement) et coupent bien le parcours. Avec un peu de chance, un café nous accueillera pour nous réchauffer!

Nous ne serons pas à l’arrivée mais peu importe, nous retrouverons rapidement nos running men.
J’ai déjà mon t-shirt. Il ne me reste plus qu’à penser au ravitaillement des desperate runner’s wive pendant le parcours et des running men après la course.

Alors, rendez-vous dimanche pour le compte rendu de la 1ère course de la saison !!