Tag Archives: running

Tu sèmes, je semi…

IMG_20180304_144744

Tout a commencé avec Sylou qui se cherchait un partenaire de Semi parmi ses amis… Il a progressivement semé la graine et l’idée de courir un semi a progressivement germé dans mon esprit. Tout a continué après une énième brouille de famille en conséquence de laquelle j’avais une telle rage, une telle colère qu’il me fallait faire quelque chose de fou pour canaliser tout ça et évacuer. Bref, je me suis inscrite sur un coup de tête au Semi-marathon de Paris.

Et toi ? T’en es où ?

bien etre

 

 

 

 

 

 

Et oui cher lecteur, je t’interpelle, je te questionne, je demande de tes nouvelles, je m’intéresse.

Mais avant de répondre à cette délicate question, laisse-moi donc le faire. Après tout, on est chez moi, et les invités passent après ici ! Et ça fait bien longtemps que je ne t’ai pas parlé, alors profitons du moment.

J’ai franchi la ligne.

20150614_121654

J’écris mon 1er CR de course. Mes doigts se promènent sur les touches du clavier pour immortaliser mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs. Les lettres deviennent des mots et les lignes qui se forment laissent apparaître celles que j’ai franchies telles des poupées russes qui se révèlent les unes après les autres.

Petit à petit…

bonheur

 

 

 

 

 

 

Il se passe plein de petites choses dans mon petit monde…

Dans mon petit monde de maîtresse, la dernière période arrive et la fin de l’année se profile. Je commence doucement à me projeter pour l’an prochain : nouvelle classe, nouveaux projets, nouveaux défis.

17 nuances de run…

image run

Ne me demande par pourquoi j’ai choisi ce titre, je ne sais pas, une mode, une tendance, un truc quoi. Certainement parce que je pratique le run SM: celui qui fait mal et plaisir en même temps, celui qui fait peur mais qui réconforte.

Fille à papa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En cette veille de noël, cette photo a beaucoup de valeur pour moi. C’est la dernière rencontre entre mon fils et mon père, mon ascendance et ma descendance, entre le passé et le futur…

Avant de rentrer de suite dans le vif du sujet, je t’avertis.

Rêve et Réalité

affiche-casting-triathlon-deauville

Ça y est, je prends mon courage à 2 mains et je me lance dans le Triathlon.

Après 5 marathons et une bonne dizaine de course, j’ai un grand besoin de nouvelles sensations. Par ailleurs, ça fait déjà un bon moment que je nage régulièrement et j’ai investi dans un magnifique vélo qui n’attend que moi !!

Anvers : 1 week end, 2 courses

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Anvers, Anvers, Anvers…

J’en suis encore toute tremblante ! Je ne sais pas par où commencer. Ce fut un véritable week end de partage. Cette fois-ci, je n’étais seule. Le Newbye et sa Desperate étaient là aussi.

Pour vous donner une idée, notre week-end marathon, c’était ça :

Le runner ani-mâle

cheetah-running

[Warning ! Cet article est écrit avec beaucoup de clichés, sous forte dose d’hormones et avec beaucoup d’humour… A prendre au 24ème degré ! Minimum…]

En promenant mes enfants me promenant  avec mes enfants au parc de la tête d’or, dans la magnifique capitale des Gaules, j’ai pu observer les runners et particulièrement un spécimen atypique (quoique plus courant qu’on ne le croit…) : le runner ani-mâle. Le plus souvent, cet individu s’ignore. Il ne sait pas qu’il a le profil. C’est certainement dû à l’extrême attention portée sur sa pratique du running et donc à un manque de recul sur lui-même.

Le MDP 2011 – Flashback and e-motion

2012-05-29 22.49.21

Je ne crois pas avoir vécu de moments aussi intenses dans ma vie à part ceux que la vie nous offre ou nous prend.

En tout cas, en ce 10 avril 2011, l’émotion était là, bien réelle (et croyez-moi, les hormones dues au squatteur de mon bidon, ça n’aide pas !!!). Quelques années après, elle est toujours aussi présente surtout quand je revis ce moment avec ceux avec qui je l’ai partagé.

Bon, comme vous vous en doutez, je parle du marathon de Paris. Ce marathon, j’y étais et à la fin de cette journée mouvementée, moi aussi j’étais épuisée. Bon Ok, je n’ai pas couru 42kms mais je les ai vécus à fond, sans en perdre 1cm. Parole de desperate !